TUMBA LUPUA YEMEY Samuel,

Contenu

Crise sociétale et perception de la réalité en République Démocratique du Congo

Référence bibliographique:

TUMBA LUPUA YEMEY Samuel , «Crise sociétale et perception de la réalité en République Démocratique du Congo», Le Carrefour Congolais, 4,  2020, p.111-122

 

Résumé

Dans cette étude nous voulons établir un rapport d’influence et de circularité dialectique entre la crise sociétale et la perception de la réalité. Le cadre de la réflexion est la République Démocratique du Congo, ce gigantesque pays de l’Afrique Centrale aux dimensions continentales qui, depuis sa mise en chantier par la Conférence de Berlin de 1885 à nos jours, est toujours en crise. Cette dernière n’est pas seulement socioéconomique comme on le penserait. Elle est aussi sociétale.

En effet, les frustrations, les stresses, les humiliations, les exactions, les souffrances. etc., dont les populations congolaises ont été victimes depuis L’Etat Indépendant du Congo, le Congo-Belge, l’indépendance, le Zaïre et la République Démocratique du Congo actuelle, ont fait de ce pays, si pas une prison à ciel ouvert, du moins, une caverne. Nul ne peut soupçonner le niveau de traumatisme et de déconstruction de l’ipséité collective des Congolais dans ces conditions lesquelles n’ont pas épargné leur perception de la réalité. Celle-ci est désormais tributaire des états mentaux, des émotions et du grégarisme soit politique, philosophique, linguistique, mystique ou religieux, surtout dans le chef de ceux qui sont généralement identifie comme le pouvoir, l’opposition et la société civile ici représentée par les leaders religieux, ces trois catégories constituant la crème des acteurs sociaux les plus influents dans le pays.