Contenu

Instructions aux évaluateurs

Les évaluateurs sont choisi par l’équipe de rédaction en fonction de leur compétence en rapport du sujet traité. 

L’évaluation des articles à publier dans la revue de l’anthropologie congolaise, Le carrefour congolais doit être fait par un lecteur critique et constructif. Il doit respecter les règles de confidentialité. Afin d’éviter les conflits d’intérêts, le texte intégral qui lui sera adressé pour l’évaluation sera anonyme. Il ne contiendra aucune information permettant d’identifier ses auteurs. L’article est donc évalué en double aveugle. Durant tout le processus d’évaluation, les auteurs ne connaissent donc pas le lecteur assigné pour évaluer leurs articles et les évaluateurs aussi ne connaissent pas l’identité des auteurs 

 

 

L’évaluation des articles sera faite suivant les critères suivant :

-la qualité académique

-l’originalité pour la thématique en vue de susciter l’intérêt des lecteurs

-la relevance et la pertinence sociales pour le développement en RDC

-La relevance comme apport à l’avancement de la théorie sur le sujet et sur les méthodologies en sciences sociales.

-l’absence du plagiat.

 

Les avis des lecteurs seront envoyés à l’équipe éditoriale.

 

Les évaluateurs sont aussi informés d’avance sur l’objectif de la revue de l’Anthropologie congolaise Le carrefour congolais, le thème à aborder comme diffusé dans l’appel à contribution étant donné que Le carrefour congolais est une revue thématique ainsi que les instructions aux auteurs. 

Le rapport d’évaluation devrait être rendu endéans 4 semaines après la réception du texte. Ce rapport comportera les points suivant:

  1. Un sommaire court de l’article en 2-4 phrases

  1. Est-ce que le contenu scientifique est relevant ?

  2. Est-ce que l’article est original et innovatif?

  3. Une attention sera aussi donnée à la longueur du manuscrit, la consistance et la clarté des arguments développés.

Les commentaires de caractère général sur la forme, la grammaire, le style, l’orthographe et des propositions etc… peuvent être inscrits dans le texte. 

A l’évaluateur est demandé de ne pas donner des commentaires intimidantes pour l’ auteur. Mais plutôt d’être constructif. Pour des textes potentiellement publiables il faudra faire des des suggestions, aussi donner des informations sur les auteurs qui ont écrit sur le même sujet. Dans leurs commentaires, nous demandons aux évaluateurs d’utiliser un langage clair, simple et précis afin de faciliter une meilleure communication aux auteurs des articles.

Les recommandations de l’évaluateur permettront à l’équipe éditoriale 

-soit l’acceptation de l’article sans révision

-soit de refuser l’article

-soit de demander à l’auteur de soumettre une version révisée de son texte.