Contenu

Référence bibliographique:

NSHOKANO Rachel, «Ba Mama ya Mapa et Bana Mayi à Kinshasa : survie précaire et potentiel à réorganiser», Le Carrefour Congolais, 3,  2020, p.203-212

 

Résumé

L’automédication est une pratique qui consiste à prendre des médicaments sans l’avis d’un professionnel de santé. Cette pratique est très répandue en République Démocratique du Congo. Ses raisons sont multiples. C’est le cas notamment de la culture, de la pauvreté mais aussi de l’échec de la relation thérapeutique. La pratique de l’automédication peut apporter des bons résultats mais a aussi des conséquences. D’un point de vue physiologique, elle peut soulager ou provoquer des effets secondaires divers et d’un point de vue comportemental, elle peut induire des mauvaises habitudes comme l’interruption des traitements prescrits ou encore l’allongement des délais avant la consultation. Suivant les données recueillies auprès des populations de Kisenso et Lemba, la pauvreté a été citée par bon nombre de répondants comme l’une des causes de l’automédication. Le pouvoir d’achat de plusieurs ménages congolais faible a rendu l’accès aux soins de santé difficile.